Soigner son style vestimentaire, quand on est un homme : utile ou futile ?

4 Partage(s)
4
0
0

Maitriser son image : une affaire d’hommes conscients et matures.

Nombreux sont les hommes qui attribuent souvent le conseil en image de soi, à une lubie réservée aux femmes. Pourtant, savoir se mettre en valeur est l’affaire de tous. Fort heureusement pour moi, j’en ai aussi rencontré qui étaient particulièrement réceptifs. C’est un réel plaisir de collaborer avec eux.

En outre, dans certains contextes, les échanges relationnels peuvent laisser planer un doute dans les intentions projetées. D’où l’importance, de maitriser (et non pas contrôler), ce que l’on s’engage à dire et faire. Car il est évident que les mots ont un sens et notre langue française est d’une richesse assurée. Ainsi, nous aurions tord de nous priver de ces outils de communication, qui doivent être cohérents avec nos actes.

En particulier, quand le corps s’empresse d’exprimer tout haut, ce que la bouche tait. Il ne faut pas oublier que chez ces messieurs, le stress, la nervosité, la sudation excessive, le cuir chevelu irrité, le teint blafard, l’acné soudaine, les maux du dos, sciatique, hernie, sont autant de maux, que le corps leurs envoie pour faire entendre un mal non dit. Et oui, ils ne sont pas tous immunisé contre le manque de confiance en soi et le manque d’estime de soi.

Néanmoins, de plus en plus d’hommes apprécient de regarder quelqu’un qui soigne son style vestimentaire. Ils ont aussi conscience qu’ils sont aussi regardés dans les détails.

Un homme de valeur : séduisant ou séducteur ?

Selon ma propre analyse, un homme qui s’assume est impactant. Par définition, il accepte sa part de masculinité et de féminité. C’est un équilibre qui ajoute de valeur à sa personne. Cela va au delà de sa capacité à faire et à savoir faire. Le savoir-être est une qualité hautement appréciée par tous. Un homme de valeur doit être capable de se remettre en question, pour progresser sur lui-même. Mais il doit aussi être capable d’écouter pour comprendre, d’analyser pour être attentif. Sans que cela n’entrave sa nature instinctive et ses facultés intuitives, souvent de bons conseils.

En matière de séduction (oubliez la connotation péjorative du terme, je ne parle pas de drague), certains gestes comportementaux peuvent réduire à néant des ambitions de convaincre, en un claquement de doigts. Somme toute, séduire, c’est tout bonnement communiquer. L’aspect le plus important est de savoir ce que l’on veut envoyer comme message. Il y a une différence entre être séduisant et être séducteur. Comme être charmant et être charmeur.

Des nuances subtils qui captivent ou épuisent

L’objectif étant d’émettre un message clair, qui ne laisse pas de place aux suppositions, aux spéculations.

Un homme peut être séduisant, sans pour autant vouloir basculer dans les travers du désir nourri par l’autre. Ah : victime de son succès! Chacun est responsable de son image et de ce qu’il véhicule. Mais personne n’est responsable de ce que l’autre interprète. De la même façon, chacun décide d’alimenter l’ambiguïté, en répondant oui ou non. Non étant aussi une réponse complète.

“Séduire, c’est convaincre. Convaincre, c’est séduire”

Socha

Que cela soit justifié ou non, nous jugeons et sommes jugé(e)s en permanence. Le jugement (“ce juge qui ment”) naît de la méconnaissance de soi. Le fait qu’une pression illusoire, induite par les dogmes sociétaux nous influence, est révélateur. En fait, nous sommes empreints aux conditionnements.

Des fausses croyances qui rendent la vie dure.

Ces dogmes fortement ancrés, entretiennent l’idée que pour se démarquer des autres, il faut être en compétition, ou se comparer aux autres. Ou a contrario, se fondre dans la masse. De plus, certaines idées préconçues compliquent la perception que les hommes ont d’eux. Par exemple: “un homme, ça ne pleure pas” ou “un homme n’a pas peur”. Il est clair que si vous demandez à un homme “qu’est ce qui t’a fait peur?”, il y a de forte chance pour qu’il soit dans le déni de cette émotion. Comme s’il devait être invincible.

La peur est une émotion primaire, qui, additionnée à l’émotion de la surprise est un accélérateur de stress.

C’est donc une des raisons pour laquelle il peut être difficile d’y faire face, puisque depuis le plus jeune âge, on les a violemment confronté à mettre de coté l’essentiel. Les émotions ont été flanquées au placard. Pour ce qui est de cultiver sa différence, ce n’était pas la priorité. Compliqué dans ces conditions de développer sa confiance en soi, son estime de soi. De s’apprécier et d’être apprécié sincèrement, dans son entièreté. En toute simplicité.

Un homme de valeur qui est impacté positivement par quelqu’un d’autre, reconnait l’assurance, le charisme, l’estime de soi, la confiance en soi, comme étant des atouts chez l’homme, comme chez la femme . Pas de débat sur ce sujet pour lui. Par ailleurs, il sait que ce sont des gages de réussites personnelles et professionnelles. Il s’aime suffisamment, pour se demander “comment” il peut accéder à ces attributs. Cela dit, il faut reconnaître que c’est un art de savoir attirer l’attention, sans avoir besoin de briser qui que ce soit.

La valeur d’un homme s’évalue dans sa capacité à impacter positivement sa vie et celles des autres.

Fondamentalement, tout se joue en 20 secondes. Par conséquent, vous n’avez donc pas deux fois l’occasion, de faire bonne impression. Ainsi, le corps et les vêtements sont ni plus, ni moins un moyen de communication non verbale.

Outre le fait qu‘il ne s’agit pas de succomber au dictat de la mode, de la surconsommation proposée par l’Industrie du textile, un juste milieu est possible pour donner du sens à sa vie et sortir de sa zone de confort.

Aussi, la manière de s’exprimer oralement, émet des signaux qui permettent ou non, de développer la réceptivité des différents entourage (pro/perso) : on parle de communication verbale.

Donc, tout comme la gente féminine, les hommes sont leur première carte de visite. C’est pourquoi, il est judicieux de soigner celle-ci. Faire de son mieux pour accéder à une valorisation de ses pensées, une quête de son épanouissement personnel. C’est cela être soi, en toutes circonstances.

Je voulais remercier ces hommes, qui aux travers de leurs styles, démontrent que cela est accessible. Vous régalez mes yeux, quand je vous regarde dans le détail. De part vos choix de chaussures, qui marquent votre point d’ancrage, la fantaisie de vos chaussettes, cravates, la texture de vos chemises, votre attitude placée, vos qualités humaines certaines… Hommes de coeur un jour, hommes de coeur pour toujours. L’un d’entre eux me disait: “il n’y a que l’âme qui compte”. C’est tellement vrai. Merci

10 conseils pour être plus impactant et développer son charisme.

  • Soigner son apparence pour gagner en confiance en soi et en affirmation de soi.
  • Adapter ses vêtements en tenant compte de sa morphologie pour plus d’assurance.
  • Opter pour des vêtements de qualité, à sa taille, pour renvoyer une image dynamique.
  • Pratiquer l’écoute active et soigner son élocution en optant pour un langage clair pour convaincre.
  • Un regard franc, lors d’une prise de parole pour retranscrire ses émotions (et oui, vous en avez!)
  • Développer son authenticité (force/ sensibilité) pour gagner en estime de soi.
  • Soigner ses extrémités : ongles, oreilles, cheveux, pieds, chaussures, pour plus de crédibilité.
  • Etre responsable de soi, pour définir ses essentiels de vie et se sentir unique.
  • Choisir la créativité, pour se différencier et captiver l’attention.
  • Etre intègre et assertif : la confiance se gagne par goutte et se perd par litre.

Et vous? Comment arrivez-vous à impacter positivement votre vie et celles des autres?

4 Partage(s)
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous allez aussi aimer